Le microbiote : ces bactéries qui nous veulent du bien…

Anciennement appelé “flore instinale”, ce que l’on appelle aujourd’hui le microbiote fait l’objet de nombreuses études scientifiques. On lui reconnait un rôle essentiel pour notre organise au point de le considérer comme un organe à part entière ! Mais, de quoi s’agit’il ?

Le microbiote, c’est quoi ?

Profil

On appelle microbiote l’ensemble des micro-organismes qui vivent dans notre tube digestif. Si on suit le trajet des aliments lors de la digestion, on observe que la concentration en bactéries augmentent progressivement pour être à son maximum dans le côlon.Tout au long de ce chemin, on croisera des bactéries différentes en fonction de l’organe dans lequel on se trouve. Elles peuvent être accrochées à la muqueuse des organes ou se balader dans ce qu’on appelle la lumière intestinale.

Le microbiote en chiffres !

  • 100 000 milliards de bactéries
  • 10 à 100 fois le nombre de cellules de notre corps
  • 1 à 2 kg de bactéries dans notre corps
  • 40% du poids des selles
  • 800 à 1000 espèces bactériennes différentes

Qui sont ces bactéries ?

Si on analyse les souches de bactéries du microbiote, on remarque que deux tiers des bactéries sont spécifiques à chacun alors qu’un tiers seulement est commun à tous les individus. Chaque être humain a donc un microbiote qui lui est propre, qui dépend de son histoire personnelle (de la naissance jusqu’à l’âge adulte).

La majeure partie du microbiote est constituée de bactéries anaérobies, c’est à dire qui n’ont pas besoin d’oxygène pour vivre. On y retrouve trois grandes familles (groupes phylogénétiques) : les Firmicutes, les Bacteroidetes et les Actinobacteria. Dans ces 3 grandes familles on retrouve six genres dont les noms vous parleront un peu plus : Eubacterium, Lactobacillus, Enterococcus, Clostridium, Bacteroide, Bifidobacterium.

Evolution du microbiote au cours de la vie

Jusqu’à la naissance notre tube digestif est stérile. C’est la naissance que la colonisation bactérienne débute. La composition du microbiote sera fonction du mode d’accouchement, de type d’alimentation, de l’environnement, de l’hygiène, de la médication, de la diversification alimentaire… C’est pourquoi chaque microbiote est différent ! Même s’il est plutôt stable dans le temps, sa composition peut changer provisoirement en cas d’infection, de modification de l’alimentation, de la prise de médicaments… Il reviendra à son état normal en 1 ou 2 mois, mais ces changements peuvent avoir des conséquences sur votre santé.

Que font ces bactéries dans mon ventre ?

Profil

  • Au début de notre vie, ces bactéries jouent un rôle dans la maturation de notre tube digestif et dans la maturation du système immunitaire intestinal.
  • Dans le côlon, le microbiote va permettre la fermentation de ce qu’il reste de nos aliments après la digestion et l’absorption dans l’intestin.
  • Dans notre tube digestif, le microbiote va jouer un rôle de défense en s’opposant à l’implantation et au développement des bactéries extérieures et en nous protégeant des toxines produites par les micro-organismes pathogènes.
  • Il est possible que certaines bactéries jouent un rôle dans l’apparition de certaines pathologies et sur certains comportement alimentaires. Mais les études sont en cours… Affaire à suivre…

La dysbiose, c’est quoi ?

La dysbiose est un déséquilibre du microbiote. Elle peut résulter d’un manque de “bonnes bactéries” ou bien d’un trop grand nombre de “mauvaises bactéries”, ou des deux ! Elle peut donc être dûe à une infection, une modification du régime alimentaire, un changement d’environnement, un déficit immunitaire, la prise d’antibiotiques… La dysbiose n’est pas sans conséquence pour l’individu. Elle peut causer diarrhées, constipations, ballonnements, douleurs abdominales, syndrome de l’intestin irritable, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin…

Microbiote 3

Que faire en cas de dysbiose ?

Pour traiter une dysbiose on est amené à prendre des prébiotiques et des probiotiques. Les prébiotiques vont favoriser la croissance et/ou l’activité d’un nombre limité de populations bactériennes endogènes bénéfiques pour la santé. Un probiotique est défini comme un micro-organisme vivant qui exerce un effet bénéfique sur la santé de l’hôte. Il doit être ingéré vivant et en quantité suffisante. Les probiotiques permettent donc d’éviter la dysbiose ou d’aider la reconstruction de notre microbiote après celle-ci. En favorisant l’équilibre du microbiote, ils contribuent au bien être de l’hôte. Comme en micronutrition, demandez conseil à un professionnel !

Plusieurs études ont mis en évidence un lien entre la composition du mirobiote et l’obésité. Nous n’avons pas fini d’en apprendre sur ce microbiote ! Les recherches scientifiques continuent et nous ne sommes pas au bout de nos surprises.  En attendant, prenez soin de vos petites locataires, elles ne vous veulent aucun mal, seulement beaucoup de bien !

Source : IEDM, nutergia.com

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.